Hello le monde :).

Y’a-t-il une petite chose que vous avez fais un jour et dont vous êtes fier ? Ce genre de choses dont tu te sens incapable jusqu’au jour ou tu te secoues, tu te mets toi-même un bon coup de pied aux fesses.

J’ai eu mon code la deuxième fois, mon permis, la 2ème fois aussi. Ce qui coinçait à chaque fois ? Mon manque de confiance en moi. Et malheureusement c’est rester. Je me suis longtemps considérer comme un danger pour les autres. Je connais mon code quasi par cœur (bain oui on oublie toujours 2-3 petites choses hihi), et m’amuse même parfois à reprendre mon entourage lorsqu’ils se trompent sur le leur. Mais niveau mécanique c’est autre chose. Tous ces trucs d’embrayages, freins, boîte à vitesse et autres ne me rassurent pas du tout. Je me dis que c’est trop de choses à penser, en suis-je capable ?

J’avais beau l’avoir en poche, je restais tétaniser à l’idée de prendre le volant, seule. Entre crises d’angoisses, pleurs, pessimisme, cachets pour me détendre (mais qui ne faisait pas grand chose), bref je ne savais plus quoi faire. Ce n’est pas faute pourtant d’avoir fais plusieurs trajets, avec mon chéri sur le côté passager. Et même lorsque c’ était l’inverse et qu’il me proposait gentiment si je souhaitais prendre le volant, c’était un tsunami dans ma tête & mon corps. Même lui ne savait plus quoi faire pour m’aider, et je voyais que malgré tout son encouragement, ses conseils, sa bienveillance, il était épuisé. Epuisé de me voir si mal, de voir que je me considérais comme une moins que rien, et j’ai finis par avoir mal et honte, à l’idée de le décevoir.

Alors plus pour lui que pour moi à la base, et plus pour moi que pour lui dans le fond, j’ai finis par prendre sur moi.

Ma Victoire ? Pour ma part ce fut le 23 Novembre 2015, plusieurs mois après avoir obtenu mon permis de conduire. La liste de courses commençait à bien se remplir, et ce n’est pas mon chéri avec ses journées de travail à rallonge qui allait s’en occuper. Alors je me suis botter les fesses, installer dans ma voiture, je voyais mes mains trembler, je sentais mon cœur battre la chamade comme jamais. J’ai fais des petits exercices de respirations pendant bien 30 minutes, et je suis parti. Le trajet ? Il s’est passé merveilleusement bien. De retour chez moi ? Danse de la joie. Mon chéri ? Fier comme jamais !


Et maintenant ? Je prends la voiture de temps en temps, je stresse à chaque fois mais tout se passe bien, des petites erreurs de temps en temps mais rien qui ne mettent qui que ce soit en danger. Des erreurs de débutant quoi. Mais j’ai un hic, je me trouve un nouveau complexe à chaque fois. En ce moment je cale dès que je dois me garer, de voir les gens attendre derrière, où me klaxonner (merci le
A), ne m’aident pas.

Mais bon, je crois en moi, j’ai réussi à prendre le volant seule, je peux réussir tout le reste.

Vous pouvez vous aussi réussir ce dont vous vous pensez incapable !